Sociale | CONTRIBUTION DE LA SOCIETE CIVILE POUR UNE SORTIE PACIFIQUE DE CRIS

"La prise en compte de histoire du Togo révèle que l’assassinat du premier président du Togo le 13 janvier 1963 a introduit un désordre politique, moral et juridique, source des crises qui se sont succédées jusqu’à nos jours et qui ont entrainé une perte de légitimité des institutions de la République. Repenser les institutions pour mieux vivre ensemble, voilà le fondement de la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Cette question des réformes révèle en effet le désir de changement des citoyens togolais qui vivent dans la misère et la déliquescence des services publics essentiels", indique le mémorandum de la société civile.

Télécharger ici le mémorandum

   22 Jun 2018    by   |                 


Dans la même rubrique