Politique | La JNC sensibilise les populations de Gbadago sur la situation politique togolaise

Les responsables de la Jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (JNC) étaient encore en meeting d’informations et de sensibilisation tel qu’amorcé depuis un mois, au quartier Tokoin-Gbadago pour expliquer aux populations de ladite localité, la situation politique et les inviter à prendre leurs responsabilités. C’était le dimanche 28 février 2016 à la place publique de Tokoin-Gbadago.

 

Après les étapes d’Anfamé, Gakpoto, Bè-Kpota, Bè-Kodjindji et Ablogamé, les responsables de la Jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (JNC) ont mis le cap sur Tokoin-Gbadago où ils ont animé un meeting d’informations qui a drainé une foule nombreuse. A en croire le président de la JNC, Jean EKLOU, il urge d’inviter les populations à une prise de conscience qui consiste à dire non aux brimades dans le pays. « La prise de cette responsabilité (….) consiste à aider les partis politiques qui font tout possible pour que les élections locales se tiennent le plus tôt possible », a-t-il indiqué. Outre le sujet sur les élections locales, celui des réformes politiques a été lui aussi abordé. Abordant ce point, le président de la JNC trouve à ce sujet qu’il y a une supercherie qui est faite par le régime. Supercherie, selon lui qui viole les termes de l’Accord Politique Global (APG). « …La mise en application de ces réformes-là doit se faire de manière consensuelle. Mais aujourd’hui, il y a une supercherie dans le pays…Le régime RPT s’emploie unilatéralement à faire ces réformes politiques et en occurrence, à organiser les élections locales de manière unilatérale », a indiqué Jean-EKLOU puis d’ajouter : « Nous avons eu vent, et ce depuis un mois que le ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales a procédé au découpage des circonscriptions électorales qui doivent être à la base de l’organisation de ces élections locales de manière unilatérale. Or, l’APG est contre cette démarche. » Jean EKLOU révèle également qu’après leurs investigations, il s’avère que ce ministère a vraiment procédé de cette façon unilatérale aux travaux en attendant l’organisation de ces joutes électorales.

« Nous, nous avons eu vent de ces choses-là et nous avons essayé de fouiller pour savoir si réellement, c’est vrai. Et ce qu’on a constaté, réellement c’est une vérité. Le découpage qu’il propose à mettre dans le circuit n’est pas bon », a laissé entendre le président de la JNC. Pour ces responsables de la JNC, il n’est pas question que leur formation politique accompagne le régime en place dans cette aventure qui n’avantage pas le peuple togolais d’où la nécessité de mobiliser les populations pour barrer la route à cette forfaiture en préparation. La sensibilisation des masses continue, à en croire les responsables de la JNC. Et le prochain rendez-vous est prévu pour le week-end prochain à Tokoin-Doumasséssé et ce, avec la participation du leader de l’ANC Jean-Pierre FABRE.

Idelphonse Akpaki

   29 Feb 2016    by   |                 


Dans la même rubrique