Politique | « Nous ne devons pas nous laisser distraire de nos objectifs par des gesticulations, qui ne sont que les derniers soubresauts d’un régime à l’agonie, lance Jean-Pierre FABRE aux populations pour la manifestation du samedi 13 janvier 2018

Mes Chers Compatriotes,

Depuis plusieurs mois, vous avez amorcé, sur toute l’étendue du territoire national et dans la diaspora, la phase décisive de notre lutte de libération, engagée contre la dictature qui opprime notre pays depuis plus de 50 ans.

Je vous renouvelle mes hommages et je salue la clairvoyance et la détermination avec lesquelles vous défendez notre cause commune. Je suis heureux de vous affirmer que votre victoire est proche. Les causes justes, rigoureusement défendues, triomphent toujours.

Notre prochaine manifestation aura lieu le samedi 13 janvier 2018. Vous l’avez remarqué. Elle se déroule un 13 janvier. Date funeste de l’histoire de notre pays. Date où l’apocalypse est tombée sur notre pays. Date à partir de laquelle les dignes filles et fils du Togo ont été soumis à toutes les formes de violence, de mensonges, de forfaitures et d’impostures. Pendant plusieurs décennies, les Togolaises et les Togolais ont été obligés de courber l’échine. Je rends grâce à Dieu car nous redressons tous la tête aujourd’hui. Merci à tous de prendre part au combat libérateur du Togo et du peuple togolais.

Samedi prochain, 13 janvier 2018, nous devons nous mobiliser davantage pour confirmer, une fois encore au monde entier, notre volonté de mettre fin à la dynastie Gnassingbé.

Samedi prochain, 13 janvier 2018, nous avons aussi le devoir de nous souvenir du premier président démocratiquement élu de notre pays, Sylvanus Olympio, incontestable père de l’indépendance du Togo et de la Nation togolaise, assassiné le 13 janvier 1963 à son domicile, par l’ancien Chef de l’Etat, Gnassingbé Eyadéma, père de l’actuel Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Cet assassinat est l’acte fondateur du régime RPT/UNIR qui nous opprime jusqu’à ce jour.

C’est l’occasion pour nous de nous incliner devant la mémoire du Président Sylvanus Olympio et de lui témoigner notre reconnaissance pour ses nobles ambitions pour le Togo. C’est également le lieu de saluer la mémoire de tous ceux qui ont été assassinés par le régime RPT/UNIR. Ils sont tous morts pour la patrie. Qu’ils soient assurés que leur sacrifice ne sera pas vain.     

 

Mes Chers Compatriotes,

Nous avons accompli l’essentiel du travail. Nous avons parcouru l’essentiel du chemin. Nous ne devons pas nous laisser distraire de nos objectifs par des gesticulations, qui ne sont que les derniers soubresauts d’un régime à l’agonie. Au contraire, nous devons redoubler d’efforts, d’engagement et de vigilance. Nous devons finir le travail.

Chacun doit à la patrie d’apporter sa contribution à la libération de notre pays. Voilà pourquoi, où que nous soyons sur toute l’étendue du territoire national, nous devons prendre part à la manifestation du samedi 13 janvier 2018 et à toutes les autres qui suivront jusqu’à la chute du régime RPT/UNIR.

 

Dieu bénisse le Togo.

Ablodé, Ablodé, Ablodé gbadja.

 

Fait à Lomé, le 11 janvier 2018

Le Président Jean-Pierre FABRE

   12 Jan 2018    by   |                 


Dans la même rubrique