Politique | Le parti politique ghanéen PNC organise une manifestation de soutien au peuple togolais en lutte pour sa liberté

L’information est tombée comme une trainée de poudre, il y a quelques heures et relayée par les réseaux sociaux. En effet, le parti politique ghanéen People’s National Convention (PNC) que dirige depuis 2016 Bernard Momah, vue la situation que traverse le peuple togolais, a décidé d’organiser le samedi 16 décembre prochain au Ghana, une grande manifestation de solidarité et surtout de soutien au peuple togolais en quête de sa liberté confisquée par un groupe d’individus archi-oligarchique. Une manifestation de soutien qui a tout son sens quand on sait que le peuple ghanéen et le peuple togolais sont deux peuples frères qui en commun beaucoup de choses historiquement parlant.

Pour l’histoire, il est à rappeler qu’une telle manifestation avait déjà été organisée par la diaspora togolaise au Ghana le 28 octobre dernier pour dénoncer le régime togolais qui a axé son système de gouvernance sur la répression systématique des populations. mais ladite manifestation a tourné au vinaigre. La police yant irruption dans le parc où se déroulait la manifestation, avait procédé à l’arrestation des manifestants togolais dont l’organisatrice principale Fousséna DJAGBA et 26 autres gardés pendant 4 jours dans les geôles des commissariats de NIMA et de KOTOBABI. Dans leur furie contre les manifestants togolais, les policiers ghanéens ont démoli les hangars dressés pour la circonstance et emporté l’appareil de sonorisation.

Depuis lors, ces manifestants togolais arrêtés et présentés devant la justice après leur libération sous caution, continuent de subir un harcèlement de la part de la justice ghanéenne. Déjà, ils se sont présentés par deux (2) fois devant les juges ghanéennes les 13 et le 30 novembre dernier. A ces procès, aucune décision n’a été prise. D’ajournement en ajournement, ces Togolais ne savent jusque maintenant le sort qui leur est réservé. Ils se présenteront une fois encore devant la justice ghanéenne le 9 janvier prochain.

Alors, la manifestation de soutien du PNC aux Togolais prévue pour le samedi 16 décembre prochain doit être une occasion pour dénoncer également les tracasseries judiciaires dont fait l’objet les ces compatriotes de la diaspora au Ghana. Des tracasseries qui, pour certains observateurs riment à une manipulation de la justice ghanéenne par le régime togolais surtout quand on connait sa force dans la corruption et dans le cas d’espèces lorsqu’on sait la manifestation du 28 octobre dernier avait été dirigée contre le pouvoir cinquantenaire togolais.  

Idelphonse AKPAKI

   12 Dec 2017    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique