Politique | Kan Dapaah et Faure Gnassingbé aux funérailles de Nana Afia Kobi Serwaa Ampem

L'information tourmente les esprits pour le simple fait que le ministre ghanéen Kan Dapaah soit une personnalité impliquée dans la préparation du dialogue annoncé par Faure Gnassingbé pour trouver une solution à la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis 1990 et qui s’est accentuée le 19 août dernier.


Selon des sources dignes de foi, le très controversé président du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé séjourne au Ghana depuis cette fin de matinée du 6 décembre 2017 où il prend part aux grandes funérailles de Nana Afia Kobi Serwaa Ampem, mère du Roi Ashanti, Otumfuor Osei Tutu, décédée l'année dernière.


En effet, suivant les lois coutumières en pays Ashanti, après enterrement d'une personne décédée, la famille choisie une date quelconque pour organiser ses cérémonies de sortie de deuil. C'est bien de cela qu'il s'agit actuellement au Ghana, dans le cas précis des cérémonies des grandes funérailles de la défunte mère du Roi Ashanti qui vont durer 15 jours.


Mais ce qui intéresse ici, ce n'est pas la cérémonie de sortie de deuil. Mais il s’agit de la crise Togolaise où en l'absence du grand médiateur, c'est-à-dire le président Nana Akufur Dankwa ADDO lui-même auxdites cérémonies, son homologue togolais très conversé dans son pays par ces qui courent, se pointe aux cotés même de l’émissaire du président ghanéen, chargé de faire les bons offices pour rapprocher les deux parties togolaises. Cette manière de faire des autorités ghanéennes, met à rude épreuve la partialité de cet homme (Kan Dapaah) dont les Togolais craignent les affinités et accointances avec le président Togolais.


L'on se demande pourquoi une telle invitation si des idées lugubres notamment de sabotage de la médiation ne se cachent pas derrière l'action? Que cherche Faure GNASSINGBE aux funérailles de la mère d’un roi ghanéen dont le pays vit paisiblement et plus grave en l’absence du président du pays hôte, alors que son pays traverse une grave et profonde crise sociopolitique à la une des journaux du monde entier ? Ce n'est un secret pour personne que le régime Togolais s'active et fait des tractations pour pencher les approches de solution en faveur du plus « simple jeune ».

Il urge donc que les autorités ghanéennes clarifient les positions des uns et des autres afin de donner une chance à la médiation, sur des bases de crédibilité, d'équité et de sincérité.
Mais à voir de près, cette présence de Faure GNASSINGBE en pays Ashanti cache quelque chose que ne décèle pas encore l’opinion publique. Le chef de l’Etat togolais n’envisagerait-il pas une rencontre avec le roi Ashanti, très écouté par le grand médiateur dans la crise togolaise Nana Akufur Dankwa ADDO ?


Qu’à cela ne tienne. Même si on considère qu'en de pareil période, des familles reçoivent des salutations de sympathisants, il est difficile de justifier avec sincérité la présence de Faure Gnassingbé aux côtés de Kan Dapaah à cette occasion d'ultime intimité familiale.


Idelphonse AKPAKI

   06 Dec 2017    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique