Politique | Hausse des prix des produits pétroliers : la CDPA met en garde le gouvernement.

La Secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) et Présidente du Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015), Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, dans un communiqué a dénoncé la décision du gouvernement togolais de procéder à une nouvelle augmentation sans consultation du prix des produits pétroliers. Elle dénonce par la même occasion l’intervention de l’armée au cours de la manifestation des conducteurs qui a tiré à balles réelles sur les manifestants causant des blessés et un décès. « La CDPA condamne fermement cette répression qui a impliqué des militaires, des corps habillés non formés au maintien de l’ordre. Elle demande que la lumière soit faite sur les circonstances du décès du jeune manifestant et des blessés afin les auteurs soient soumis à la rigueur de la loi », dénonce le communiqué.

Lire le communiqué

 

COMMUNIQUE DE LA CDPA

 

Suite à la hausse des prix des produits pétroliers annoncée par le gouvernement le 27 février 2017, Lomé et sa banlieue ont été secouées une bonne partie de ce 28 février 2017, par un mouvement spontané de contestation de conducteurs de voitures et de taxis motos soutenu activement par la population.

La CDPA comprend parfaitement ce mouvement de colère totalement justifié après cette deuxième hausse qui porte l’augmentation des prix des produits pétroliers, à plus de 20,7% en moins de deux mois. Une telle hausse, quelles qu’en soient les justifications, n’est pas du tout opportune au regard des conditions de vie de plus en plus précaires des ménages en milieu urbain comme en milieu rural, où les populations dépendent fortement du pétrole lampant.

La répression de cette contestation a fait des blessés et un mort par balle. La CDPA présente ses condoléances aux familles éplorées  et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

La CDPA condamne fermement cette répression qui a impliqué des militaires, des corps habillés non formés au maintien de l’ordre. Elle demande que la lumière soit faite sur les circonstances du décès du jeune manifestant et des blessés afin les auteurs soient soumis à la rigueur de la loi.

La CDPA met en garde le gouvernement de ne pas pousser le peuple à bout et lui demande de revenir sur cette décision impopulaire de hausse des prix des produits pétroliers.

Fait à Lomé, le mardii 28 février 2017

Kafui Brigitte ADJAMAGBO JOHNSON

   02 Mar 2017    by   |                 


Dans la même rubrique