Politique | L’ANC dénonce l’augmentation injustifiée des prix des produits pétroliers

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) par la voix de sa vice-présidente, Isabelle Manavi AMEGANVI a rendu public un communiqué dénonçant la décision du gouvernement togolais qui vient de procéder à une nouvelle hausse du prix des produits pétroliers et proteste contre l’intervention disproportionnée des forces de l’ordre dans la manifestation des conducteurs du Togo. « L’ANC constate que pour toute réponse au mécontentement populaire et aux revendications légitimes des populations, le régime RPT/UNIR, fidèle à son habitude, oppose la violence policière, les tirs de grenades lacrymogène et de balles réelles. Le bilan provisoire de cette journée compterait déjà au moins un mort par balle et plusieurs blessés graves », indique le communiqué de l’ANC.

Lire plutôt le communiqué

  COMMUNIQUE

L’ANC dénonce l’augmentation injustifiée des prix des produits pétroliers

 Ce mardi, 28 février 2017, les transporteurs, conducteurs de taxi et de taxi-motos ainsi que les populations ont spontanément occupé plusieurs artères et carrefours principaux de la capitale, pour manifester leur mécontentement et leur colère, face à la mesure abusive que le régime RPT/UNIR vient encore une fois de prendre unilatéralement, en procédant à une augmentation injustifiée des prix des produits pétroliers à la pompe.

En effet, pour compter de ce même jour, les prix des produits pétroliers à la pompe subissent une hausse généralisée et substantielle sur toute l’étendue du territoire national. Il s’agit d’une mesure arbitraire, qui n’est adossée à aucun motif objectif, lié à l’évolution des prix internationaux du baril de pétrole.

L’ANC note qu’une telle mesure est prise une fois encore en totale violation des engagements du gouvernement dans le cadre du dialogue social engagé depuis des années. De plus, le caractère désinvolte et péremptoire de cette mesure, dans un contexte à la fois de conflits sociaux larvés, de violation des droits et libertés des citoyens et de corruption généralisée sur fond de garantie d’impunité à la minorité qui pillent les ressources de l’Etat, est un mépris de la dignité des populations togolaises confinées à la misère et à la précarité.

L’ANC constate que pour toute réponse au mécontentement populaire et aux revendications légitimes des populations, le régime RPT/UNIR, fidèle à son habitude, oppose la violence policière, les tirs de grenades lacrymogène et de balles réelles. Le bilan provisoire de cette journée compterait déjà au moins un mort par balle et plusieurs blessés graves.

L’ANC adresse ses condoléances à la famille de la victime tombée sous les balles assassines des forces de répression et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Elle exprime sa sympathie, son soutien et son entière solidarité à tous les manifestants ainsi qu’aux populations togolaises en colère, pour leur détermination à barrer la route à l’arbitraire et à l’imposture.

L’ANC dénonce et condamne fermement l’usage disproportionné de la force pour réprimer des manifestations publiques de revendications sociales. Elle exige l’ouverture d’une enquête indépendante pour établir les circonstances de la mort par balle de l’un des manifestants et pour procéder, le cas échéant, à la mise en examen de l’auteur du tir mortel.

L’ANC demande au gouvernement de rapporter sans délai la mesure injustifiée et de réactiver sur une base transparente et crédible, le dialogue social dont l’un des objectifs serait de prévenir des crises de cette nature, notamment par une évaluation concertée de l’opportunité de toute variation des prix des hydrocarbures.

Fait à Lomé, le 28 février2017

Pour le Bureau National,

La Vice-Présidente,

 Signé

 

Me AMEGANVI Manavi Isabelle

 

   02 Mar 2017    by   |                 


Dans la même rubrique