Education | Région des Savanes : Recherche de solutions aux problèmes liés à l’enseignement scolaire.

Huit (08) députés du parti Union pour la République (UNIR) sont en tournée régionale depuis ce jeudi O5 janvier. En effet, cette tournée est liée aux différents problèmes qui handicapent le système éducatif dans la région des Savanes avec un accent sur les derniers résultats du concours d’entrée à l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) proclamés le 26 décembre 2016. Ces résultats ont montré de résultats médiocres avec  zéro (0) admis dans le centre d’écrit de Dapaong. Des résultats qui ont fait réagir des députés du parti UNIR de la région des Savanes qui ont entamé une tournée dans les différentes préfectures de la région des Savanes en vue d’apporter le soutien nécessaire aux acteurs de l’éducation, aux candidats du dernier concours de l’ENI, des acteurs de développement et aux enseignants de la région avec lesquels. Le groupe va chercher des solutions aux différents problèmes qui freinent l’éducation scolaire dans la région.

La délégation a d’abord, dans la matinée rencontré les candidats, les parents des candidats et l’ensemble des acteurs ; dans la salle, l’ambiance n’était pas «  bonbon » ; les candidats ont revendiqué pour le fait qu’on les avait fait reprendre le concours et pire on leur demande de le reprendre pour une troisième.  Ils ont relevé les défaillances sur la liste de proclamation publiée : les numéros matricules et les centres d’écrits non mentionnés révèlent pour eux  une irrégularité particulière liée à  la proclamation et pour calmer tout, il faut l’annulation pure et simple de tous les résultats  dudit concours.

La délégation après avoir écouté ces différentes catégories de personnes ci-desuus citées, les a remerciées et leur a transmis les mots du chef de l’Etat et son message. Le 4ème Vice Président de l’Assemblée Nationale, Etienne Damintoti BARCHE, chef de la délégation, n’a pas manqué de réitérer la prise de conscience de toutes les autorités sur la question, en premier lieu le cxhef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé qui, aussitôt saisi, a pris des dispositions  pour remédier la situation ainsi créée. La première est l’annulation des résultats dans Les centres de Dapaong et de Tsévié. La création d’une seconde  ENI à Mango, l’octroi des primes d’éloignement pour tout fonctionnaire d’Etat à partir de 50ème Km (partant de Lomé) et la régionalisation des concours avec quota.

En  plus de ces décisions du chef de l’Etat, les députés du parti UNIR ont promis rencontrer les autorités les plus indiquées afin de mieux prendre les mesures idoines pour redresser le système éducatif dans la région des Savanes.

La même délégation a rencontré dans l’après midi, les enseignants de tous les degrés de la  préfecture de Tône. Ceux-ci ont déploré les résultats  et les conséquences qu’ont subit leurs frères. Ils ont demandé aux députés d’apporter leur désapprobation au gouvernement et surtout  leur déception face à leurs revendications  pour lesquelles, ils sont menacés et intimidés tout le temps.

Ils ont néanmoins compris la démarche des députés et ont demandé aux candidats de reprendre le concours comme l’a souhaité le chef de l’Etat. Avant qu’ils ne se séparent de leur vis-à-vis, le groupe a demandé aux participants de cultiver inlassablement la paix , la solidarité et la cohésion sociale, gages du développement.

                                                                                                                                                   Cylls Sillas

   07 Jan 2017    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique