Culture | Robert Têvi BENISSAN, préfet des Lacs déclaré persona non grata à la réunion au palais royal de Glidji

Plusieurs sont ces prêtres et prêtresses vodou présents à la réunion au palais royal de Glidji le mardi 13 décembre 2016 qui n’ont pas du tout digéré la présence du préfet des Lacs Robert Têvi BENISSAN. Ces dignitaires du culte vodou, se sont levés en nombre et ont s’en allait  une fois qu’ils se sont rendu compte que le préfet avait pris. N’eut été la clairvoyance des têtes couronnées qui n’ont eu recours qu’à la voie de la sagesse pour les faire revenir en demandant au préfet de retourner sur ses pas.

Et lorsque l’équipe de « La Gazette du Togo » a voulu comprendre ce geste des dignitaires du culte vodou, il leur a été dit qu’ils ont encore en mémoire les tristes évènements survenus lors de la prise de la pierre sacrée où des tirs de gaz et grenade lacrymogène leur ont été lancés à la figure. Evènements, selon eux, qui ont fait des blessés graves et des morts, en témoignent une prêtresse vodou toute remontée. Selon eux, c’est le préfet qui a ordonné tout cela. « Si nous étions tous morts, viendra-t-il à notre réunion ?», se demande la prêtresse toute surexcitée. Tout ce qui reste à faire pour sauver les meubles, c’est ce qui a été fait où le préfet Robert Têvi BENISSAN a été prié de vider les lieux.

Il a été éconduit sur des huées des prêtresses vodou. Et c’est à son départ que les dignitaires vodou sont revenus sur les pas. La réunion  s’est par la suite tenue sans aucun autre incident après le départ du « débarqueur » encombrant et indésirable.

Oh zèle ! Quand tu nous tiens !!!

Idelphonse Akpaki

   15 Dec 2016    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique