Sociale | Dapaong : Les taximen manifestent contre les « racketages » de la gendarmerie au niveau des bouchons.

C’est une taxe  de trop, devrait-on lire dans la réaction des chauffeurs à Dapaond très remontés contre les gendarmes ce 3 décembre 2016. Cette taxe, à en croire des chauffeurs en colère est destinée aux poches des hommes en uniforme. Elle était de 500F CFA par chauffeur puis  elle est passée à 1000F CFA. une taxe non comprise des chauffeurs des préfectures de Cinkassé et de Tône . Alors, ils ont décidé de se faire entendre ce samedi 03 décembre en barrant la route au niveau du bouchon situé à la sortie de Dapaong, allant vers Cinkassé.

Presqu’une heure d’horloge, la grande route a été occupée par des chauffeurs qui manifestent contre la taxe de 1000F qui leur est imposée par des agents de la gendarmerie. Informé de la situation, le préfet  de Tône a fait un tour sur les lieux pour des conciliabules entre chauffeurs et gendarmes. Le préfet a donc demandé aux belligérants de le rejoindre à son bureau pour trouver un terrain d’entente. Ce dernier a pu calmer la tension et promis aux chauffeurs que rien de ce qu’ils ont vécu ne se reproduira à l’avenir. Toutefois, l’autorité préfectorale leur a demandé de mettre leurs  pièces recommandées dans la circulation à jour. Pour le préfet, sans ces pièces, tout chauffeur sera verbalisé.

La promesse est faite mais les conducteurs ne sont pas d’accord car pour certains, le préfet serait en train de donner de pouvoir aux gendarmes pour continuer leur escroquerie. Rien ne prouve qu’à l’avenir les scènes se reproduisent.

 Cyls Sillas, Notre correspondant de Dapaong

   07 Dec 2016    by   |                 


Dans la même rubrique