Education | Le Professeur Kperkouma WALLA s’adresse à tous les acteurs du monde éducatif togolais

Bonjour mes chers amis, frères et compatriotes, 

Je m'adresse aujourd'hui à mes jeunes frères et sœurs étudiants et étudiantes,  à mes parents,  aînés et compatriotes qui sont des parents d'étudiants, à nous formateurs et à nos gouvernants.

Tout le monde est désemparé aujourd'hui face à l'incertitude grandissante dans le secteur de la formation et celui de l'emploi.

Aux étudiants,  je vous demande de vous consacrer à vos études,  mais sachez que le diplôme ne rime pas forcément avec compétence. Or,  sur le marché de l'emploi on vous réclamera des compétences. C'est pourquoi,  vous devez faire des choix judicieux en tenant compte de vos aspirations professionnelles futures. Vous n'aurez pas tous ce dont vous avez besoin en amphithéâtre. Il vous faut ajouter à votre formation de base, des compléments qui vous ouvrent sur le monde professionnel. Consacrez votre temps de travail personnel à de la recherche utile. Chercher et découvrez la panoplie de métiers qui existent et arrimer votre choix de formation sur le ou les métiers que vous souhaitez exercer plus tard. Cela renforce votre motivation à vous former et à accumuler des compétences. Faites de petits stages pratiques,  bénévoles dans de petites structures et dans les grandes si vous en avez l'opportunité. Ne vous laissez pas décourager par les appréhensions du système LMD. Vous devez chercher et appliquer des astuces qui vous conduisent au succès.

À ceux qui ont déjà un diplôme,  faites pareil,  fixez vous un objectif,  choisissez, un métier dans votre domaine de formation, faites des formations complémentaires pour renforcer vos compétences. Et surtout ouvrez votre esprit à la créativité. Osez booster votre esprit créatif.

À vous tous,  n'oubliez pas que des autodidactes réussissent bien leur vie. Je vous exhorte à un travail personnel important et nous avons aujourd'hui la bibliothèque virtuelle et les moocs gratuits.

À nous parents,  ne démissionnons pas de notre rôle d'éducateurs, quelque soit le comportement de nos enfants. Généralement ils sont mus par le désir d'affirmation de soi, malheureusement,  dans bien de cas,  ils se brûlent les ailes et sans notre concours, ils se relèvent difficilement,  et parfois ils sombrent.

À nous formateurs,  allons à l'école d'un nouvel mode d'apprentissage. Montrons à nos étudiants l'utilité de ce que nous leurs donnons comme enseignements. Nous commettons parfois l'erreur de considérer qu'ils comprennent d'eux même l'utilité réelle de nos enseignements. Les 13 années que j'ai passé à observer, discuter, orienter,  conseiller m'ont révélé cette erreur, que je commettais au début de ma carrière. Ils semblent comprendre,  mais à la fin,  ils reviennent toujours à cette question : comment pouvons-nous appliquer dans la vie quotidienne ce que vous nous enseignez ?  Il faut vraiment insister sur cette utilité,  les métiers,  les opportunités,  etc.

À nos gouvernants,  vous êtes charger de mener notre pays à bord dans tous les secteurs. Je nous rappelle que l'éducation est le soubassement de la production d'un capital humain performant gage du développement. Alors faites des choix judicieux dans ce secteur et créer les conditions idoines pour assurer une formation de qualité aux citoyens togolais.

 

Dieu et nos aïeux bénissent le Togo !

   09 Nov 2016    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique