Sociale | Scandale humanitaire : Quand le Togo sert de dépotoir de produits hautement toxiques

La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) suite à des enquêtes menées et révélées par un journal français, en l’occurrence le journal « Le Monde » dans sa livraison du 15 septembre 2016 faisant état de traders pétroliers qui écoulent en Afrique depuis des années un carburant hautement toxique, vient de rendre public un communiqué dont la teneur suit :

 DECLARATION DE LA LIGUE DES CONSOMMATEURS DU TOGO RELATIVE A LA VENTE EN AFRIQUE DES PRODUITS PETROLIERS HAUTEMENT TOXIQUES.

C’est avec étonnement et stupéfaction que la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) a appris par le biais du Quotidien français Le Monde de ce 15 septembre 2016 que des traders pétroliers écoulent en Afrique depuis des années un carburant hautement toxique. En effet, il s’agit des résultats d’une enquête menée par l’ONG Suisse Public Eye selon lesquels « … des dizaines de tankers, le plus souvent affrétés par des sociétés discrètes partent des quais des ports d’Amsterdam, de Rotterdam et d’Anvers où près de 50 % de ces produits pétroliers exportés atterrissent en Afrique de l’Ouest et plus spécifiquement en Golfe de Guinée. De cette même source, les navires qui transportent les produits sont en fin de vie et ont dans leurs cuves du diesel et de l’essence mélangés à d’autres produits chimiques bon marché qui seraient invendables ailleurs, tant pour la teneur en soufre est élevée : entre 200 et 1 000 fois supérieure aux normes européennes. Parfois les mélanges toxiques s’effectuent en mer, à quelques milles des côtes de Gibraltar ou de Lomé, au Togo. »

Nous sommes autant interpelés qu’abasourdis, car il n’y a pas d’Afrique de l’Ouest ou du Golfe de Guinée sans le Togo. La toxicité des produits est extrêmement dangereuse aussi bien pour la santé humaine, pour les ressources marines que pour l’environnement dans lequel nous évoluons. La LCT déduit des données de cette étude, que les peuples d’Afrique de l’Ouest en général et les consommateurs du Togo en particulier ont été pendant des années durant exposés à plusieurs risques de maladies de tous ordres en complicité des autorités en charge du secteur pétrolier dans le pays. Pour ces raisons, la Ligue des Consommateurs du Togo, invite le Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers, le Ministère des Mines et de l’Energie, le Ministère du Commerce, et le Ministère de la Santé à situer les togolais sur la situation et à mettre fin à l’importation de ce type de produit qui hypothèque la vie de la nation toute entière car la bonne santé des habitants du pays fait celle de ce dernier.

Pour finir, la Ligue lance un appel à toutes les organisations de la société civile du Togo, de l’Afrique de l’Ouest et d’ailleurs à une mobilisation générale pour obliger nos pays, la CEDEAO et autres organisations à trouver une solution idoine à ce scandale humanitaire dirigé contre l’Afrique.

Fait à Lomé, le 15 Septembre 2016 Pour la LCT,

Le Président SOGADJI HOELETE Yao

   15 Sep 2016    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique