Culture | Le peuple Gê et la célébration de la fête traditionnelle Epé-Ekpé 2016

La maison royale de Glidji-Kpodji a servi de cadre ce mardi 23 août 2016 à une conférence de presse organisée par gardiens des us et coutumes du peuple Gê, en présence de Gê Fiogan Sédégbé Foli-Bébé XV. Cette rencontre avec la presse avait pour but d’échanger avec les professionnels des médias sur le statut qui régit le peuple Gê. C’est aussi l’occasion des dignitaires traditionnels d’annoncer à l’opinion publique et au peuple Gê surtout, les grandes décisions qui ont été prises au sujet de la célébration de la fête traditionnelle Epé-Ekpé 2016.

Il a été constaté depuis ces derniers temps qu’un problème de non respect, d’indiscipline totale, le non respect à la hiérarchie secoue le….et par ricochet tout le peuple Gê. « Nous les chefs traditionnels, on nous a conférés la responsabilité de garants des us et coutumes par la concession en son article 143. Maintenant en dessous de nous, nous avons les prêtres vodou (Hounon). Mais là aujourd’hui on constate qu’ils font fi de tout ce qu’on leur dit. Ils font à leur tête et ça crée de l’anarchie au sein du peuple Gê. Et c’est ça que nous avons voulu régler et réguler par le texte fondamental qu’on a mis en place », a indiqué Togbé Ahuawoto Savado Zankli LAWSON VIII, roi d’Aného.

Outre ce sujet brûlant de l’heure, il a été aussi annoncé la nomination du nouveau prêtre vodou, conformément à la décision N°0019/ PRG/2016 portant attestation du Koley Wulomo d’Avé-Gbatso de Glidji-Kodji en remplacement de Ni Mantchè. Ce nouveau prêtre vodou, à en croire la décision est le « Gê Hounon Madjé, le Koley Wuloumo, Grand prêtre de la divinité Mama-Koloey d’Avé-Gbatso. » Comme prérogatives, toujours selon la décision, le nouveau prêtre vodou « assumera les rites ancestraux de la divinité Mama-Koley, l’animation de la vie spirituelle dudit temple, l’initiation des adeptes Mama-Koley et tous les cultes liés à cette divinité au cours des cérémonies de la pierre sacrée ; il ne doit pas s’ingérer dans les rites des autres divinités auxquels il n’est pas adepte ; il est appelé à entretenir un climat de paix dans la forêt sacrée et de bon voisinage avec les prêtres vodou (Hounons) des autres divinités. »

Cette rencontre avec la presse a par ailleurs été l’occasion où il a été annoncé que les manifestations de la prise de la pierre sacrée de Gbatoumé sont suspendues, par conséquent, les prêtres ont été instruis à satisfaire aux cérémonies de la pierre sacrée uniquement dans leurs couvents pour la célébration de la fête traditionnelle de Epé-Ekpé 2016 dans le pays Gê.

Idelphonse Akpaki    

   24 Aug 2016    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique