Environnement | Les professionnels des médias des Savanes ont été outillés sur le mécanisme de REDD+

Les professionnels des médias de la région des Savanes étaient à l’école du concept de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la dégradation des forêts au Togo depuis le jeudi 16 juin 2016 et ce pour trois jours.

Renforcer les capacités des professionnels des médias en matière de communication sur la REDD+ pour qu’ils contribuent davantage à la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts et partant à la lutte contre les changements climatiques. C’est l’objectif qui sous-tend l’atelier de formation qui a réuni à l’hôtel Dapaong, les professionnels des médias de la région des Savanes. Pendant trois jours, ces journalistes ont été outillés sur la problématique de changement climatique. Entre autres points abordés: manifestations, causes, conséquences et approches de solutions ; la compréhension des journalistes sur le mécanisme REDD+en tant que l’une des stratégies de lutte contre les changements climatiques : architecture, outils de mise en œuvre, avantages, défis et opportunités; permettre aux journalistes de comprendre le lien entre la déforestation et la dégradation des forêts et le phénomène de changement climatique ; faire le point avec les médias et les journalistes sur l’état d’avancement du processus REDD+ au Togo; susciter la mobilisation et l’implication active des médias dans le processus REDD+ au Togo et de permettre aux journalistes de communiquer et d’informer la population sur le processus REDD+ et les stratégies de lutte contre les changements climatiques de matière coordonnée ; rallier les médias et les journalistes à la promotion du processus REDD+ et de bonnes pratiques de gestion des ressources forestières et de lutte contre les changements climatiques ; changer sur le rôle et responsabilités des médias/journalistes dans le processus REDD+ en cours au Togo et leur permettre de s’organiser pour participer de façon plus efficace et coordonnée au processus d’élaboration de la stratégie nationale REDD+ ; échanger sur les pistes et les modalités de collaboration entre les médias/journalistes et l’UCN-REDD+ dans le cadre de la préparation de la stratégie nationale REDD+  et en fin obtenir un engagement des médias/journalistes à participer activement au processus d’élaboration de la stratégie national de REDD+ .  

En effet, le Togo a un taux de pertes relatives de surface forestière le plus élevé au monde, soit 5,1 % entre 2000 et 2010 et peut ainsi être classé comme un pays à forte déforestation avec un faible couvert forestier. Pour relever ce défi et améliorer son image, le gouvernement togolais, par l’entremise du ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, a élaboré une série de propositions qui sont en quelque sorte des mesures prises par l’état en vue de préparer (R-PP) à la REDD+ pour l’obtention d’un appui financier auprès du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF) pour l’élaboration de sa stratégie nationale REDD+.

Cyls Sillas            

   18 Jun 2016    by idelphonse Akpaki  |                 


Dans la même rubrique