Culture | LETTRE PASTORALE DES EVEQUES DU TOGO! QUEL SUIVI SUR LE TERRAIN?

Ils sont nombreux ces compatriotes togolais de l’intérieur et surtout de la diaspora qui voudraient apporter leur pierre à l’édification de la Nation togolaise afin que cette dernière redevienne un Etat normal. Parmi ces compatriotes, certains apportent déjà leurs soutiens multiformes à la lutte aux côtés de l’opposition pour le bien-être des populations toglaises. D’autres par contre ont préféré des contributions écrites, c’est-à-dire des propositions à travers des écrits. C’est justement le cas d'un religieux togolais vivant àen Europe qui s'est senti interpelé suite à la publication de la lettre pastorale des Evêques du Togo. ce dernier a élaboré un document dont la rédaction de « La Gazette du Togo » a eu copie et met à la disposition de ces lecteurs. Ledit document propose un suivi pour la réalisation des propositions faites par les prélats togolais. La rédaction de « La Gazette du Togo » rend ainsi public ledit document et invite les uns et les autres à s’y imprégner dans la perspective de la résolution de la grave et longue crise politique que traversent le Togo et les Togolais.

Lisez plutôt

Reflexion et Presentation de quelques propositions d’actions concrètes de prise de responsabilité dans l’Eglise pour la Nation

SCHEMA GENERAL

 

  • QUELQUES CONSIDERATIONS PRELIMINAIRES SUR LE MESSAGE DES EVEQUES

 

II- PROPOSITIONS D’ACTIONS COMMUNES ET CONCERTEES DANS L’EGLISE COMME SUIVI DU MESSAGE DES EVEQUES

1 Une brève liste des nobreux atouts dont dispose l’Eglise du Togo pour un suivi efficace de l’interpellation des Evèques:

A Le nombre des fidèles catholiques:

B Le nombre et la qualité de ces Pasteurs:

C Les Religieux et Religieuses:

D Les commissions nationales, diocesaineset paroissiales

E Les mouvements et groups nationaux, diocesains et paroissiaux:

F Les Medias: Radio Maria et TV Spes et Presence Chretienne:

G Le lien naturel de l’Eglise du Togo avec l’Eglise universelle

H La presence au pays de la Communauté San Egidio:

I La diaspora togolaise à l’etranger:

2 Un Plan “ad hoc” inspiré par l’interpellation des Evèques devant la gravité et l’urgence de la situation actuelle:

A Une Appropriation du contenu de la Lettre pstorale du 26 avril 2016

B Le courage de modifier le cours normal et le programme classiques des commissions, mouvements et groups ecclesiaux:

C Une attention un engagement special pour certaines commissions et mouvements:

D La voix du Clerge catholique:

E La voix des Religieux/ Religieuses:

F Une demarche des Evèques auprès du Chef de l’Etat

G Une demarche des Evèques auprès des leaders de l’opposition:

H Une demarche auprès des Partenaires en developpement

I Diaspora togolaise:

  • QUELQUES CONSIDERATIONS PRELIMINAIRES SUR LE MESSAGE DES EVEQUES

Le message des Eveques “Soyons responsables dans la justice et la verité” est venu à point nommé et son acceuil favorable au sein des populations, des organisations de la socité civile, des partis politiques et bien sùr auprès des chretiens fidèles eux-mèmes directement et premièrement concernés, ne souffre d’aucun minimum de doute. L’unique entité dans le pays qui semble s’en offusquer est le gouvernement du pays. Mais cela, pouvait-il etonner autant? Non! Car si les maux , les malheurs, les souffrances et humiliations que subit depuis des decennies par le peuple togolais et decrits par les Evèques sont avant tout imputables à ces dirigeants il ne pouvait en ètre autrement auprès d’eux.

Ces dirigeants ne peuvent pas accepter que les populations soient éclairées, instruites dans la verité et prennent par consequent leurs responsabilités pour provoquer de manière democratique, pacifique, mais determine, la fin de la barbarie politique, du pillage de ressources du pays au profit d’une minorité et parvenir à un Togo nouveau dans la paix et la justice, l’Etat de droit et le bonheur pour tous, y compris ceux qui actuellement s’ opposent à ses legitimes et nobles aspitationspar tous les moyens passant par la violence, la fraude, la corruption, la pauperisation intentionnelle , les tueries et massacres, la manipulation et le mensonge, tout comme par l’instrumentalisation de la religion, le soutien quémandé à l’etranger à coups de milliards de nos francs et le chantage auprès d’une partie de la communaute internationale acquise à sa cause ehontee et cynique, etc

La Lettre pastorale de la Conference des Evèques du Togo constitue un vrai declic au sein de cette population togolaise de plus en plus resignée, decouragée, fatiguée et presqu’endormie au grand bonheur des dirigeants qui peuvent bonnement continuer à regenter le pays de manière anachronique, atypique et le saigner à blanc. Malheureusement beaucoup de ces citoyens largemment responsables de la deconfiture de l’Etat et de la misère rampante des populations sont des chretiens - des catholiques-, pour la plupart.

Le message des Evèques qui est une veritable interpellations tous azimuts à l’egard de tous les citoyens pris individuellement ou en groups organisés , des acteurs politiques et leaders d’opinion etc, appelle à un surseau national, au travail. Un vaste chantier a ètè dessiné dans les grands secteurs de la vie de la nation touchant le pouvoir et son exercise dans les domaine executif, legislatif et judiciare, tout comme aussi dans les autres domaines des reformes et des elections locales dans une dynamique particpative , de la bonne gouvernance, de l’economie, des droits humains, de la reconciliation, etc.

Parler c’est bien! Ecrire un tel beau message de verite et de courage prohpetique, c’est hautement louable! Mais mais cela ne suffit point et surtout ne servirait à grand’chose si chacun de nous ne met la main à la pate. Il faut donc assumer nos responsabilités de citoyens conscientieux et determinés à agir dans le bon sens en vue justement de reconstruire ce beau pays. L’Eglise a un role fundamental à jouer dans la mise en action des recommandations formulées. Elle a les moyens, les forces et est l’entite socio-religieuse la mieux organisee et etendue dans tout le pays; nul doute qu’elle est la mieux outillée et jouit d’une credibilité qui resiste à ses lenteurs, à ses silences apparents et à ses relations avec le pouvoir pas toujours claires et exemptes de toute ambiguité aux yeux des populations très souvent desireuses de la voir plus prophétique, plus engagée.

 

II- QUELQUES PROPOSITIONS D’ACTIONS COMMUNES ET CONCERTEES DANS L’EGLISE COMME SUIVI DU MESSAGE DES EVEQUES

 

  • UNE PRESENTATION SUSCINTE DES NOMBREUX ATOUTS DONT DISPOSE L’EGLISE DU TOGO POUR UN SUIVI EFFICACE DE L’INTERELLATION DES EVEQUES:

L’Eglise est une force tranquille mais redoutable, une mine de potientialites, de ressources et de manoeuvres d’actions qui parfois s’ignore ou exploite “à minima” ces richesses en vue d’influer plus effacement et positivement sur la situation ou gestion du pays et corriger les maux et les affres qu’elle ne cesse de denouncer depuis plus de 53 ans en commencant par le crime crapuleux et barbare de l’assassinat du   premier President de notre toute jeune Republique independante ,Mr Sylavaus Olympio surtout 1963 denonce à juste titre.

  • Le nombre des fidèles catholiques:

Ils sont nombreux les fidèles catholiques et la majorite de ceux et celles de ses enfants qui l’ecoutent religieusement et demeurent sensibles à ses messages pastoraux liés à la situation du pays est grande; cette grande majorite se trouve , en plus, dans le nombre de ceux qui subissent surtout la misere, la pauvreté. Ces chretiens se retrouvent sur toute l’etendue du territoire national. C’est donc une force populaire à mobiliser pour des actions determinées, efficacies, pacifiques et citoyennes.

  • Le nombre et la qualité de ces Pasteurs:

C’est aussi vraiment important et impressionnant le nombre des pasteurs de l’Eglise cactholique au Togo. Il suffit de jeter un bref coup d’oeil sur les statistiques du Vatican relatives au clerge du Togo pour en savoir d’avantage et avoir un nombre exhaustif ; nombre qui ne cesse d’evoluer d’annees en années. Ces pasteurs considrés ici se refèrent aux evèques et aux pretres mais si on ajoute leurs collaborateurs que sont les catechistes qui dans certains milieux jouent des roles vraiment importants, alors le rang ne fait que grossir quant au personnel actif representant ceux qui dirigent le “troupeau” directement ou au nom de la hierarchie.

A ces pasteurs et collaborateurs, on peut ajouter le nombre signficatif des grands seminaristes qui meme s’ils ne sont pas encore des pasteurs ou des dirigeants de communautés chretiennes, sont presents et actifs d’une certaine manière sur le terrain et peuvent jouer une part non negligeable dans le service à la nation voulue par les evèques.

Nul doute sur la qualite de formation et la connaisance de ces pasteurs qui en certains endroist du pays sont les uniques intellectuels, à meme de produire une reflexion et une analyse de haut niveau; ce sont aussi des pasteurs en contacts directs avec les populations et donc censés mieux connaitre leurs joies et leurs peines, leurs espoirs et leurs angoisses, jouissant d’une credibilité aupres d’eux pour la plupart.

  • Les Religieux et Religieuses:

Nombreux, de provenances diverses tant au niveau national qu’international, riches d’experiences multiformes, engagès sur le terrain en des domaines sociaux importants (ecoles, dispensaires, centres de formation etc) et parfois uniques pour certains, ces hommes et femmes, jeunes et adultes qui consacrent entièrement leur vie pour le service de Dieu, de l’Eglise et de la societe sont une richesse incommensurable à mieux revaloriser et metre à profit de l’engagement nouveau et urgent auquel appelle la Lettre pastorale des prélats catholiques

D - Les commissions nationales, diocesaineset paroissiales

Les commissions indiquées ci-dessus; structurees et presentes dans tout le pays regorgent d’une multitude de laics generalement engagés et preparés dans leur domaine. Au sein de ces commissions, celles qui ont pour directe attribution les questions sociales et poltiques comme les commissions Justice Paix et la Commission des Laics revètent un caractète et un atout tout particuliers dans le context du message des Evèques. La Commission des Medias pour le grand role d’information, de formation et de mobilisation qu’elle peut jouer et celle de la jeunesses qui peut sensibiliser et organiser ces jeunes qui sont la majoritè de nos citoyens, sont à compter aussi parmi celles qui devraient assurer une mission de premier plan et de cataclysateur dans l’engament auquel nous appellent les Evèques.

Sans ètre une commission mais un groupe, un service ecclesial en vue de promouvoir et motiver pour une action chretienne dans le domaine si hautement “charitable” de la politique, il y a l’aumonerie des responsables et leadres poltiques avec à leur tète un prètre nommé par la hierarchie de l’Eglise au Togo. Ce service d’aumonerie chargé d’animer et d’accompagner les fidèles laics directement engagés en poltique au nom de leur foi chretienne, a un role capital à jouer suite à la publication de ladite Lettre pastorale des Evèques. Comme dit precedemment, beaucoup de nos chretiens sont dans le gouvernement occupant de grands postes de responsabilités officiels (et non officiels), dans les institutions de la Republique, l’administration, l’armee, la police et la gendarmerie. Leurs actions et temoignages à ces postes strategiques, cruciaux ou vitaux de la gestion de la chose publique et du pouvoir politico-economique, laissent beaucoup et beaucoup à desirer et constituent mème un vrai scandale qui jette parfois la honte sur l’Eglise que nous formons tous. Les autres leaders politiques, fondateurs de leurs partis poltiques ou membres de ces partis n’ont pas aussi tellement brillé en actions exemplaires dans le passé et mème maintenant. Certes il y ades exceptions qui encouragent!

E - Les mouvements et groupes nationaux, diocesains et paroissiaux:

Leur nombre, organisation, dynamisme et zèle sont aussi impressionnants et vraiment utiles en beacoup de domaines et son une vraie richess dans leur diversité d’actions, de spiritualité, d’engagements.

Ces associations et mouvements representent vraiment l’Eglise organisée à la base. Parmi ces groups et mouvements on peut mettre en exergue particulièrement, les Legions de Marie, les Sacrés Coeurs et bien sùr le Renouveau charismatique qui a acquis une importance et une ampleur remarquables ces dernières années surtout et sucecite un engouement extraordinaires dans l’Eglise.

Instruits et aidés à mieux redecouvrir l’importance de leur engagement sur le plan politique au sens noble montré par la Lettre pastorale, au lieu de se consacrer presque parfois exagerement sur du spiritualisme et intimisme religieux , ces mouvements et groupes ecclesiaux peuvent jouer un role capital qui pourra contribuer à faire une belle tache d’huile dans la socitete togolaise en general pour l’avènement d’un Togo nouveau; leur engagement exemplaire servira de declic pour d’autres eglises et d’autres organisations citoyennes.

F- Les Medias: Radio Maria, TV Spes et Presence Chretienne:

L’importance des Medias mème s’ils sont encore peu nombreux, n’est plus à demontrer. Parmi ces trois medias, Radio Maria a une importance particulière en raison de son implantation et de sa diffusion dans tout le pays avec des programmes en langues nationales. Ses programmes, ses strategies et methodes de diffusion sont bonnes mais a certainement besoin d’ètre serieusement ameliorés et adaptés à la situation urgente du moment en vue de la rendre plus utile, plus efficace.

G - Le lien naturel de l’Eglise du Togo avec l’Eglise universelle

L’Eglise Catholique au Togo comme toutes les eglises etablies dans chaque nation au monde a des liens avec l’Eglise universelle dont le centre se trouve à Rome; cette Eglise a des liens multiformes et diversifiés avec les eglises-soeurs en Afrique et sur les autres continents selon l’histoire, les circonstances et les besoins. La cooperation exemplaire et la solidarité agissante qui se voient bien dans les aides financiaires, caritatives et autres (l’envoi de plus en plus grandissant de prètres africains en aide au ministère en Europe en manque de pasteurs mais aussi dans le but d’une adaptation fructueuse aux exigences d’une eglise europenne toujours plus multiculturelle et internationale) en est une preuve de cette vitalité et efficacité de partage et de liens entre Eglises .

Nos Eglises africaines et en l’occurrence celle du Togo devraient trouver toujours plus les voies et moyens pour impliquer d’avantage les Eglises occidentales afin que que celles-ci puissent efficacement sensibiliser leurs gouvernements sur les dramatiques realites socio-politiques que vivent nos pays soutenus malheureusement par des poltitiques gouvernementales euro-americaines nefastes , nuisibles pour des interest obscurs, sordides, mafieux. Beaucoup de dictaures en Afrique (et pas seulement en Afrique) sont soutenues ou du moins trop menagées par l’Occident. Des pratiques et des exemples concrets sur cette necessite de collaboration entre les eglises, mème dans ce domaine socio-poltique, en termes de lobbying existent deja dans certains pays. Je peux imaginer que nos Evèques ont eux aussi entrepris des demarches similiares en direction de certains eglises soeurs en Occident comme le fait de la RDC par exemple; certes c’est parfois des demarches discrètes qui ne sont pas necessairement mediatisées.

Le Vatican, sous la direction actuelle du Pape François , constitue une aubaine, une chance quant à l’ouverture et la semsibilité sur ces questions cruciales de bonne gouvernance, democratie, Etat de droit, respect des droits humains, le bien commun,etc et l’engagement resolu et exemplaire des chretiens dans la sphere socio-politique. Certes, le Pape Francois et le Vatican connaissent la situation de notre pays; il faudrait pourtant toujours l’ajourner à temps par les evèques, le Nonce et autres canaux pour maintenir une attention et une oreille bienveillantes sur notre sort au Togo. Le service du Nonce apostolique, les visites ad Limina et autres occasions favorables existantes ou à creer sont des opportunitès à disposition de l’Eglise locale.

Ce que le Pape a dit à Faure lors de sa dernière visite hautmenet interessée au Vatican à savoir “Ecoute ton Peuple ….” est significative à cet egard et montre comment le Souverain Pontife est soucieux de la situation que vivent nos populations et de la necessité de dire avec courage et clarté la verité à nos didigeants.

Sur le rapport qu’entretient le pouvoir de Lome et en l’occurrence le President de la Republique et le Vatican, il sied de dire avec honnèteté que le risque d’instrumentalisation ou de manipulation de la part du chef de l’Etat pour se presenter comme un dirigeant respecté et admiré par la haute hierarche catholique, est reel , evident pour qui sait bien dechiffrer la subtilité et la ruse de ceux qui nous dirigent. L’eglise doit eviter de se laiser berner par de telles demarches politiciennes interessées et savoir prendre ses distances dans de telles cirocnstances tout en trouvant des moyens efficaes d’agir et d’interpeller les gouvernants. Au sein de la Curie romaine, on sait que certains pretres (évèques aussi?) ne sont pas bien informés sur notre situation et s’il arrive que le Pape et ses services les consultent on peut imaginer qu’ils ne rendent pas un bon service à la verité et à la justice; il semblerait mème qu’au Vatican, il y ait un pretre togolais (??) qui est trop lié au regime à Lomé et son travail en ce sens serait carrement nocif et donc mauvais quant à la lecture de la realite togolaise et à la necessaire interpellation que l’Eglise catholique devrait addresser au chef de l’Eat qui aime frequenter ce milieu romain en compagnie “d’eminents” minsitres catholiques complices aussi du malheur des Togolais.

H- La presence au pays de la Communauté San Egidio:

Cette Communauté a une renommee mondiale non seulement à l’interieur de l’Eglise mais aussi sur le plan socio-politique sur le plan international. On sait comment elle a tenté de jouer un role discret, diplomatique, il ya quelques années entre acteurs politiques de l’opposition et le regime togolais pour denouer des situations de crise et favroiser un Etat de droit, une bonne gouvernance au pays. Les resultats sont beaucoup mitigés et il y en a parmi les citoyens qui la regardent avec scepticisme pour ne pas dire suspiscion tant ses liens avec le pouvoir sont parfois difficiles à dechiffrer clairement. Sans faire un procès d’intention à cette organisation internationale qui jouirait d’une bonne renommee au Vatican et dans nos pays, il sied de faire un travail d’information, de sensibilisation, de lobbying et aussi d’interpellation, au besoin, pour qu’elle joue le role qu’elle est censée jouer en tant qu’organisation chretienne. Il en va de son prestige, de sa credibilité aux yeux de nos populations auxquelles ses actions seraient prioritairement destinees en ce sens qu’elle est là pour le plus grand bien des citoyens

  • La diaspora togolaise à l’etranger:

Le nombre de citoyens et citoyenness togolais qui ont fait le choix volontaire de vivre à l’etranger ou qui sont obligès d’y rester comme refugiès et exilés politiques craignant pour la securité de leurs vies   menaceès par le pouvoir en place est très grand en comparaison avec le nombre de Togolais que nous sommes dans son ensemble. Cette diaspora genereuse en transfert d’argent pour le soutien de leurs familles, amis et autres,   sensible sur le sort des populations, vexée et frustrée de constater comment le pays est gouverné depuis des decennies, regorge de beaucoup de talents, de potentialités à mettre au service du pays une fois retabli en matière de gouvernance democratique et de gestion responsable des biens et ressources dont dispose la nation.

Cette diaspora, par ailleurs, souffre des mèmes maux presents dans les populations locales au Togo à savoir l’indifference, la passiveté, le desinterèt pour la politique. Très peu de nos compatriotes à l’etranger se donnent vraiment la peine de s’informer regulièrement et de prendre leur part de responsabilitè dans la reflexion et les recherches de solutions aux problems qui gangranient le pays. Il est vrai que cela est dù aussi en parti à la peur et à la suspiscion qui dorment encore dans nos esprits car on ne sait jamais qui est qui pour s’ouvrir totalement à lui et exprimer librement et sans peur ses points de vue sur la situation et le regime en place; la peur des infiltrès et des traitres est toujours dans l’esprit des Togolais mème de la diaspora.

La recente arrestation et detention arbitraries à Lome de l’un de nos compatriots de la diaspora arrivé au pays pour un temps, est un exemple concret de comment les liens entre la diaposra et le regime en place est tendu comme cela est entre les populations sur place et le pouvoir de UNIR.

Un movement timide mais hautement symbolique semble toutefois se dessiner dernieremenet au sein de cette diaposra lors de la manifestation du CAP2015 en voyant une delegation de sa part se ranger aux còtès des populations locales qui revendiquaient les reformes.

2 UN PLAN “AD HOC” INSPIRE PAR L’INTERPELLATION DES EVEQUES

Vues l’urgence et la gravite de la situation de l’heure caracterisée au niveau des populations par une lethargie et une passivité gravissimes designee par le vocable “Nationalisation de l’indifference”, il est important de prendre la mesure du defi et faire un peu plus que ce qui arrive souvent au lendemain de la publication de message important des evèques à savoir, un enthousiame initial dans la reception du message et puis une retombee inacceptable dans la routine, l’oubli et l’inaction laissant la situation telle qu’elle etait et parfois pire qu’avant.

Il faut donc penser à un suivi effectif et efficace , trouver une pratique pastorale adaptée pour ne plus retomber dans un sommeil coupable et nuisible mais au contraire maintenir l ‘interet, l’enthousiasme provoquès par le message et surtout passer à l’action qui est une prise de responsabilité individuelle et collective afin d’e faire sa part de travail necessaire et complementaire.

En concret, voici quelques-unes des actions possibles a mener:

A - Une Appropriation du contenu de la Lettre pastorale du 26 avril 2016

Les populations en general et les chretiens en particulier ont besoin de s’approprier le contenu si important du message des Evèques. L’audition sur les ondes de Radio Maria, les emissions sur les medias (Radio Maria, Televisions et autres), la lecture au cours des celebrations eucharistiques, sont certes louables mais ne suffisent point comme nous le savons tous. On doit trouver, creer des opportunites pour les gens de revenir plus calmement sur le texte en vue de mieux le comprendre, mieux le gouter et y reflechir là-dessus en vue des actions appropriées.

Nous sommes tous conscients du niveau intellectual très elevé du texte en soi d’où la necessite de le rendre à la portee de la majorite des citoyens par des traductions en langues nationales (totalement ou en partie) en des termes certes orthodoxes mais aussi plus aisement comprehensibles et assimilables.

B - Le courage de modifier le cours normal et le programme classiques des commissions, mouvements et groups ecclesiaux:

Malgré le fait que chaque commission, groupe, movement dont une liste suscinte a èté dressee plus haut, ait dejà leur agenda d’activités et le calendrier etablis, il est vraiment important qu’une plus grande attention soit dediée à la Lettre pastorale des Evèques pour en faire une des prioritès de reflexions et d’actions dans les semaines, les mois qui suivent.

Ainsi les reunions et les rencontres seraient de plus en plus focalisées sur une comprehension plus approfondie dudit message et etudier quelles actions concrètes pourraient etre menées dans les diverses structures ou entités ecclesiales. Les debats, les echanges, les journees de reflexion et de recollection peuvent etre des moments propices pour se penchere sur le texte et se l’approprier en vue d’ actions utiles. Meme des journees speciales peuvent etre proposees à cet effet

Les evèques et les responsables de paroisse peuvent ensemble avec les animateurs des diverses entitès susmentionnèes organiser un calendrier d’activitès avec comme previsions d’un temps d’appropriation –assimilation du message, puis de feed back/ propositions d’actions à realiser au niveau paroissial, diocesain et national, pour arrive à l’etape significative de ces actions et enfin un moment d’evaluation pour tirer leçon du parcours effectué en vue de progresser et aller de l’avant vers la realisation de l’objectif final.

C Un engagement special pour certaines commissions et mouvements:

Les commissions Justice et Paix, la Commission des Laics, celle des Jeunes et les mouvements tells les Legio Mariae et le Renouveau Charismatique devraient accorder un soin particulier a ce travail.

La Commission Justice et Paix et celle des Laics sont directement concernées et devraient prendre une part plus active dans la reflexion, le debat et les propositions d’actions à mener à tous les niveaux. Les jeunes sont la couche de population plus dynamique et plus affectée parfois (chomage, système educative bancal, avenir bouché… ) par la situation et on devrait les sensibiliser d’avantage, les motiver plus et les amener à prendre leurs responsabilités.

Ces deux Commissions pourraient aussi server de canaux appropriès pour voir comment interesser les Organisations de la Societé civiles togolaise pour s’impliquer plus positiement dans la recherché pacifique et resolue de solutions à la crise que nous traversons

Quant aux Legions de Marie, ils sont aussi bien structurées et actifs sur le terrain en general dans leur pastorale. Ils montrent souvent un zèle appreciable pour les choses de l’Eglise; leurs membres constitutent une force disponible et serviable à bon dessein qu’on peut mieux former, mieux motiver et animer pour agir. Beaucoup d’entre eux sont des femmes ou jeunes filles et l’on connait comment elles s’engagent si elles sont motivées et encouragées. A ce groupe de Legion Marie, ajoutons celui des Sacrès Coeurs, des Femmes catholiques qu’il faudrait impliquer aussi grandement.

En ce qui concerne le Renouveau, les campagnes d’evangelisation devraient desormais integrer l’esprit et le contenu du message des evèques pour rejoindre autant de pesonnes possibles et les amener à prendre leurs responsabilités. Les seances d’enseignement, les campagnes d’evangelisation, les reflexions,les activités, devraient cesser de tourner seulement autour de prières, visions, mauvais esprit à chaser, propheties et autres considerations purement spiritualistes pour se concentrer sur l’aspect d’enseignement social de l’ Eglise et en l’occurrence la Lettre des evèques pour nourrir notre vie dans une foi agissante.

L’aumonerie des hommes et femmes impliquès directement en politique devrait pouvoir organiser des journees de reflexion, de partage, de debat avec eux et les aider à prendre leurs responsabilités par des prises de positions et des actions concrètes. Il serait interessant de pouvoir les organiser et les rassembler afin qu’au delà de leurs affinitès politiques qui peuvent parfois les diviser, ils puissant, en tant que citoyens chretiens, se retrouver et dialoguer pour faire avancer les choses. On ferait bien de les interesser vivement à la chose, de les motiver et les interpeller aussi de manière particulière et indididuelle.

L’idee ne serait pas mauvaise qu’au sein de l’Eglise et à un niveau elevé, on puisse trouver la manière de rencontrer certains de ces fils et filles catholiques ayant eu ou ayant encore de hautes responsabilités politiques pour les amener à assumer leurs responsabilités .On compte dans le pays pas mal d’ex-premiers ministers, ministres, hauts cadres de l’Etat, hauts officers de l’armee, la police, la gendarmerie qui tous se reclament de leur foi catholique qu’ils exhibent fièrement à certaines occasions!!!

D - La voix du Clerge catholique:

L’appel à assumer nos responsabilités s’adrese aussi au Clergé local. Les prètres devraient donc eux se sentir vivement interpellés en vue d’assumer leurs responsabilités publiques en tant que pasteurs et citoyens soucieux du bien du pays. Dans la situation qui est la leur et tenant compte de leurs status , ils peuvent aussi organiser des journees de reflexion et de debat pour voir comment aider leurs paroissiens ou les gens qui sont confiés à leur soin pastoral à s’approprier le message et à agir dans le sens indiqué ou proposé par les Eveques. D’autres part, il est necessaire qu’ils montrent aussi la voie, qu’ils servent de modèles dans cet engagement collectif. Ainsi par exemple, ils peuvent, sous linspirattion de la Lettre des evèques, publier à leur tour un message du clergé catholiue à l’endroit des fidèles et des hommes et femmes de bonne volonté. Les choses à dire ne manqueraient pas et la manière de les dire ne ferait pas defaut. Ils peuvent par exemple aussi publier un Memo à l’endroit des autorites qui nous gouvernent, ou à celui des acteurs poltiques ou tout simplement une declaration sur tel ou tel aspect de la vie de la nation approfondissant ce que les Evèques ont deja indiqué.

Cela s’est deja fait dans d’autres pays africains et ne devraient donc pas poser un probleme trop particulier et delicat problème chez nous.

  • La voix des Religieux/ Religieuses:

La vie religeiuse est une vraie prophetie d’annonce et de denunciation, un modèle emmiment de service pour l’avènement du Royaume de Dieu et ces hommes et femmes qui ont consacré leur vie dans l’Eglise pour Dieu et pour leurs frères et et soeurs en humainté dont ils se sentient solidaires, ont dans leur histoire des temoignages edifiants d’engagement courageux, genereux et constants dans le sens de la construction de communautés humaines de Justice et de Paix, de Reconciliation, du respect des droits humains et de travail assidu et efficace pour le developpement des societés. Qu’ eux aussi prennent leur part de responsabilité dans les lignes proposées par les Evèques dans la situation actuelle de notre pays est une chose normale et en ligne avec leur charisme et la rasion de leur consecration religieuse. Certes, il ya des “garde fous” à observer et des lignes directrices dont il faut tenir compte selon les normes de l’Eglise mais ces dispositions ne devraient pas empecher les religieux de se faire entendre comme entité ecclesiale dans le pays et dans l’Eglise et donc apporter leur pierre à l’edification d’une nation togolaise à laquelle nous aspirons tous. Des journees de reflexion, de debat et d’actions concrètes peuvent aussi etre proposees à ces personnes consacrées.

  • Une demarche des Evèques auprès du Chef de l’Etat

Il est bon que les Evèques qui, certes, font deja beaucoup, prennent leur responsabilité et courage pour rencontrer officiellement le Chef de l’Etat et lui faire part directement de ces constats malhereux que leur Lettre à epinglés et lui reitèrent ces mesures incontournables à prendre, à initier, à discuter avec les acteurs poltiques et autres et surtout à ce qu’il s’impique effectivement dans la recherché de solution aux drames que vit le pays. Les enagements pris doivent ètre respectés. Nul doute que la diplomatie sous coulisse que cherissent les prelats catholiques togolais est une bonne chose mais à un moment donné cela ne suffit point vu aussi que le pouvoir en place demeure generalement sourd aus cris des populations et est champion à des engagements qui mème pris sollennelement demeurent sans lendemain. Il n’y a pas une reelle volonte politique de respecter ces engagements de la part de ceux qui nous gouvernent, cela est clair. Le peuple a besoin de voir que les Evèques ne se limitent pas à ecrire ou à parler mais prennent la peine de rencontrer, parler avec, interpeller de vive voix nos dirigeants.

Il serait tres efficace et opportun que nos evqèues rencontrent aussi ces messieurs et dames qui assument de tres hautes fonctions dans les institutions de la Republique, dans l’armee, la police et la gendarmerie pour les exhorter et les mettre aussi devant leurs responsabilitès.

Aux une et aux autres (Chef de l’Etat et ses collaborateurs dans la gestion de la Res Publica), il faudrait rappeler qu’on ne peut pas etre à la fois chretiens et en mème “bourreaux” de ses propres frères et soeurs.

  • Une demarche auprès des leaders de l’opposition:

Une telle demarche est vraiment auprès des leaders de l’opposition est vraiment souhaitable. S’objet serait par exemple de voir ensemble avec eux certains des aspects de la Lettre et offrir à ces leaders l’occasion d’echanger avec eux et de receuillri leurs avis et analyses de la situation pour avancer. Cette demarche batirait des ponts entre les Pasteurs de l’Eglise et les hommes et femmes de l’opposition engages dans une demarche commune en vue des grands enjeux qui nous preoccupent dans le pays. Il pourrait s’agir aussi d’une sorte de mediation qui servirait à denouer des crises, faciliter le dialogue entre les gouvernants et l’opposition. De toutes les manières, une telle rencontre que le peuple appreciera beaucoup, sans aucun doute, ne fera que contribuer au bien du pays. Certes, il faudra eviter toute tentative de recuperation politicienne et toute manipulation possible de la part de tel ou acteur politique, de tel ou tel camp malin ou rusé. L’Eglise gardera bien sùr son entière liberté et son franc parler rendant ce service vraiment important à l’heure actuelle dans notre pays. La situation est suffisamment grave et dangereuse pour que nos Padteurs au plus haut niveau, se limitent à ce qu’ils ont toujours fait. Un effort suppelementaire est necessaire aujourd’hui.

  • Une demarche auprès des partenaaires etrangers :

La Lettre pastorale des Evèques en question a trouvé une oreille attentive aussi auprès des partenaires etrangers presents dans notre pays. L’occasion serait donc bonne d’initier une demarche de dialogue et d’echanges avec eux pour voir comment ils peuvent influencer plus positivement sur le cours des evènements et aider les Togolais à sortir de la crise socio-plotique multiforme et de la misère indescriptible (pour certains aspects voulue et entretenue) que nous vivons et faire avancer les choses. Il serait souhaitable que la Conference des Evèques prenne en consideration cette proposition et essaye de la rendre operationnelle d’une manière ou d’une autre. Certes, il y auarait dejà eu, peut-ètre, des formes ou structures de dialogue entre tel ou tel amabssadeur ou partentenaire en developpement et tel ou tel Evèque mais la proposition ici serait une demarche officielle comprenant une delegation de la CET (Conference Episcopale Togolaise) rencontrant ces partenaires. Le sens et le poids de cette initiative seraient plus significatifs et importants.

 

 

  • Diaspora togolaise:

Les evèques et les autres pasteurs de l’Eglise feraient aussi un service national de haute portee patriotique et salutaire en incluant toujours plus nos compatriots de l’etranger dans leur reflexion, leurs lettres pastorales et engagements divers. Une des demandes de la diaposra togolaise est de pouvoir jouir aussi du droit de vote comme cela est desormais de mise dans d’ autres pays africains mème en crise socoi-plotique aigue, parfois pire que nous (par exemple pays sortis recemment de guerre). La voix de l’Eglise pourrait aussi s’interesser à cet aspect de leurs droits civiques et politiques.

De plus, les Lettres pastorales à venir pourraient avoir aussi un volet les interessant directement.

Une conribution d’un religieux togolais vivant à l’étranger

   01 Jun 2016    by   |                 


Dans la même rubrique